Skip to content

Peut-on tout bloguer? Nos réponses au Barbare Érudit

2 juin 2010

Contexte: Le Barbare Érudit sur son blogue se demande: Peut-on tout écrire sur un blogue personnel? On a pensé lui répondre collectivement. Ici on dit souvent des niaiseries, mais derrière ça il y a (parfois) une réflexion. Ceux d’entre nous qui avaient une opinion (ou qui n’avaient rien d’autre à faire…) y vont de leur réponse:

Drew: J’applique sur ce que je dis sur le non-blog exactement la même ligne de pensée que lorsque je me retrouve devant quelqu’un en chair et en os. Faut toujours se garder un droit de réserve que j’me dis. Tu peux remettre quelqu’un à sa place anytime mais tout dépend des mots choisis afin de ne pas trop blesser la personne. Et quand je sens que je suis dans une impasse, c’est là que je me défonce. Ça m’a couté des amitiés comme ça a éloigné des mouches à marde dans la section commentaires… Dans le fond c’était pour le mieux. Sinon, si l’envie me prend d’écrire sur mes cacas, sur mes pipis ou sur mes poils, jamais je vais m’empêcher de le faire. Même si je sais pertinemment que les étudiants me lisent, ma famille me lit et le personnel de la direction me suivent et même si je sais que des fois je tire à côté de la plaque côté humour… Authentique autant en virtuel qu’en réel le Drew? You bet calisse!!!

La Fêlée: Non. Entoucas moi je ne me le permet pas. Pas question de dire tout ce qui me passe par la tête. On a vu récemment une blogueuse qui bitchait une personnalité connue sur sa prise de poids (c’est pissant bitcher les gens célèbres!)… la personnalité est allée lui répondre dans ses commentaires pour lui dire que la prise de poids était suite à la médication pour une maladie qui avait failli lui coûter la vie. Moins pissant comme ça hein. J’ai eu connaissance d’un fille qui se plaignait de sa belle-famille, sans savoir que belle-maman lisait son blogue. Beaux party de Nowel en perspective. Et puis les enfants… c’est peut-être drôle de parler des pets sauce de nos enfants, mais faut pas oublier que ces enfants là ont accès à internet, ont des amis qui ont accès à internet et qu’ils sont pas mal moins cons que plusieurs semblent le penser. Alors non, je ne dit pas tout. Même pas sous le couvert de l’anonymat, parce qu’on est jamais totalement anonyme.

Marco: Non et voici pourquoi…attention je vais peut-être en blessé quelques-uns! Premièrement, dire tout ce que l’on veut sur son blog peut nous attirer des ennuies…moi par exemple j’ai déjà écrit un article sur Cédrika Provencher sur mon ancien blogue pis j’ai mangé un char de marde (même si l’article était très drôle!!). Deuxièmement, et le plus important, la plupart du monde se calisse de ceux qui écrivent des blogs vraiment trop personnel et qui ne parle que de leur petite vie. Sérieusement, que ton petit poupon de 15 mois ai fait ces premiers pas ce matin, on s’en calisse! Pis on ce calisse encore plus de celui qui va commenter en écrivant: hooooo…c’est ben cute!! Que tu parle de ton chum Gilles qui a eu une mauvaise journée et qui est marabou ça aussi on s’en calisse! Voilà pourquoi je crois qu’on ne peut pas « tout » écrire sur un blogue. C’était mon opinion et tout l’monde a droit à mon opinion!

Jacynthe: Personnellement j’ai appris à me taire sur certains sujets qui font partie de ma vie pour ne pas taper sur les nerfs de certains qui pourraient trouver mes billets redondants. Que voulez-vous, la routine fait partie intégrale de ma vie et je ne peux y échapper et mes enfants sont ma joie. Je n’ai malheureusement pas les talents de raconteur du Drew, la qualité littéraire d’un Pierre-Léon, l’humour d’un Pat Duval ect ect… Les blogs de mamans pullulent sur la toile, raison de plus pour moi de me nicher chez les nons-blogueurs. Je ne suis pas la pour blesser les gens avec des billets. Voilà les raisons, qui me portent à ne pas tout tapoter sur le clavier.


Publicités
12 commentaires leave one →
  1. 2 juin 2010 20 h 44 min

    Je vais donner mon opinion, même si on ne me l’a pas demandé 😛

    Oui, je crois qu’on peut tout dire. Comme dans la vrai vie, suffit de trouver l’angle. C’est autant possible de dire à quelqu’un qu’il devrait se mettre du déodorant sans tuer son estime personnelle que de dire à Pierre Jean Jacques que vous le trouvez déplaisant quand il vous touche tout le temps en vous parlant sans qu’il ne cesse de vous parler à tout jamais. De dire à quelqu’un de se suicider, ça, ce n’est pas que ça ne se dit pas, c’est que c’est complètement immature et imbécile de le faire.

  2. 2 juin 2010 21 h 51 min

    Dans mes tout-débuts, genre… 2 ou 3e billet, j’ai écrit une blague sur une nouvelle personnalité publique ancienne star de télé-réalité.

    Elle est tombée sur mon site!

  3. Armand permalink
    3 juin 2010 0 h 21 min

    Chère Fêlée,
    Personne ne m’a demandé mon avis. Je le donne quand même, na! 🙂
    On ne peut pas tout dire. Cela dépend des circonstances et de son public .
    Un blog au lectorat confidentiel pourra se permettre davantage que la reine d’Angleterre.
    Pour ce qui est des mensonges, les blogs humoristiques et politiques peuvent se permettre plein de contre-vérités car leur « type de blog » sous-entend des exagérations et des contre-vérités.
    Il y a aussi des obligations légales: les copyrights par exemple.
    Il y a enfin, la protection de la vie privée de ses amis et de soi-même.
    « Verba volent, scripta manent » (les paroles volent, les écrits restent).
    Mais chacun sait ce qu’il doit taire… Les blogs de ceux qui écrivent n’importe quoi ont rapidement des problèmes suffisamment importants pour qu’ils doivent fermer leur carnet!
    Amitiés

  4. Yano permalink
    3 juin 2010 2 h 01 min

    No offense!

    J’ai bifurqué du blogue dans ma réponse, je précise ma pensée…

    Si, pour moi, tout se dit et tout est dans la manière, je dois ajouter qu’il faut assumer. Dans le cas dont tu parles, Fêlée, le questionnement était légitime mais c’est tombé dans le bitchage et l’auteure n’a pas assumé. La pertinence? Je crois qu’on peut écrire sur la dernière diarrhée de Junior ou la nouvelle dent de sa petite dernière, pourquoi pas? Personne n’est obligé de lire et la conséquence est peut-être que personne ne lira, justement! Pour le cas de la belle-mère, si elle la déteste assez pour le bloguer, sans lui parler IRL, ça peut ouvrir la discussion qu’elle l’apprenne 😉

    Je suis seul de mon bord, qui veut débattre et me prouver que j’ai tord? Je ne veux pas mourir avec mes illusions! Quoiqu’à la base, si je dis qu’on peut tout dire mais selon un angle précis, c’est qu’on ne peut pas tout dire. Bon ok, z’avez raison. Cassé!

    • 3 juin 2010 7 h 11 min

      On peut tout dire, on peut tout bloguer, on peut tout faire, du moment qu’on en assume les conséquences.
      Ce qui fait que JE ne peux pas tout dire, bloguer ou faire, puisque je trouve que certaines conséquences pourraient être autrement plus moches que ce que j’aime à envisager.
      Je peux faire l’essais d’une Porche au garage et partir avec pour un joy ride. Mais je ne le fais pas parce que ça me ferait chier d’avoir un dossier criminel et faire du temps en prison.
      Je peux dire que tel blogueur me donne envie de vomir, mais je ne le fais pas parce que je trouve ça inutile. Je suis qui moi pour prétendre que mon opinion vaut plus cher que la sienne et qu’il devrait se la fermer, et pour tenter de le convaincre que j’ai raison? Débat futile… j’ai d’autre chose à faire!
      Finalement Yano, on dit la même affaire, juste avec des mots différents!!!

  5. 3 juin 2010 6 h 11 min

    J’aime pas ça quand l’auto sent sur.

    l’eau de rat

  6. 3 juin 2010 19 h 31 min

    Jusqu’à où dire ou jusqu’à où taire?

    Dire que durant une partie de billard, Drew s’est fait pénétrer par une queue ou ne pas le dire, pour ne pas choquer sa testostérone. Une queue de billard, on s’entend…

    Enseignant de métier, je dois hélas taire beaucoup de trucs ou alors, créer mille et un surnoms afin que les ressemblances restent embrûmées. Dans le fond, je suis comme dans la réalité: je niaise en masse maiss ne me plaint pas trop pour pas écoeurer le peuple.

    Enfin, l’écoeurer pas trop fréquemment!

    Super intéressant, ce blogue. Pas un petit studio à louer pas trop cher ici?

    • 3 juin 2010 20 h 49 min

      Mon cher Saignant, certain qu’il y a un studio de libre mec! Pis pour toi ça sera gratis!

      Quoique… Je croyais que cet épisode de la queue t’avait passé par la tête 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :