Skip to content

De ma peine d’amitié

25 avril 2010

Jo c’était mon amie, ma « best » au secondaire. On a fait les 400 coups et demi ensemble, on rigolé, pleuré, picolé et on a vieilli. Loin l’une de l’autre mais jamais bien loin en pensée. Il y a un mur dans une maison du 450 qui porte une large empreinte de nos souvenir de nos folies de jeunesse, il y a aussi tous les souvenirs empreints dans ma mémoire que le temps n’arrive pas à effacer.

Je suis allée à son mariage en ’95, elle est venue au mien en ’97. Ça allait de soi. Je me souviens trop bien, quand je l’ai appelée pour lui dire que j’étais enceinte c’est son mari qui m’a répondu et comme j’essayais de lui faire deviner ma bonne nouvelle il me répondait « t’es enceinte toi aussi? ». On était enceinte en même temps et on l’apprenait en même temps. Nos filles ont ironiquement échangées leur date d’arrivée et on arrêtait pas de se dire combien c’était un drôle de hasard.

Puis un jour pour une raison que je croyais la bonne à ce moment, j’ai mis fin à notre amitié. Brutalement. Je n’ose même pas imaginer la peine qu’elle a eu, elle qui signait toujours ses lettre d’un « Jo, ta chum pour la vie« . J’ai été lâche.

J’ai tenté une maladroite lettre d’excuses il y a quelques mois. Je suis nulle pour les excuses. J’ai tenté un « c’était pas toi c’était moi » qui est resté sans réponse. J’ai espéré une réponse, j’espère encore malgré que ma lettre a probablement pris le chemin de la poubelle avant qu’elle ne l’aie finie. Je me dis que je n’avais peut-être pas la bonne adresse, les déménagements ça se peut. Peut-être que la lettre est coincée dans une trieuse chez Postes Canada et qu’on va la retrouver en 2033 et que ça fera une jolie histoire à raconter à nos petits enfants. Peut-être aussi qu’elle a choisi de ne pas répondre, parce que je lui avais donné ce choix, c’était la moindre des choses.

J’espère encore. Parfois comme en ce moment je prendrais le téléphone et je lui raconterais ce qui m’arrive de beau. Parfois je l’appellerais pour qu’elle me raconte ses petites histoires. Si ma lettre est restée sans réponse, vous imaginez que je n’ose pas l’appeler. Et que ça me brise le coeur.

Je te souhaite une belle journée Jo. J’espère que tu vas bien.

Publicités
28 commentaires leave one →
  1. Armand permalink
    25 avril 2010 9 h 10 min

    Chère Félée,
    Quand j’ai pris ma pension, j’ai décidé de quitter mes relations « de travail » qui ne s’intéressaient à moi que pour me demander des services.
    C’est une des raisons qui font que je ne donne jamais d’infos permettant de m’identifier sur les blogs.
    Je suppose que tu as procédé de la même façon un jour et le regrettes un peu maintenant.
    Moi, je ne le regrette absolument pas.
    Mais on est tous différents. Je n’ai jamais été enceinte, par exemple! (HAHAHA)
    Amitiés
    P.S. Si cela peut te consoler, une petite citation (que je n’ai trouvé que dans une langue idiote, la langue d’origine étant encore pire!):
    « Cowards have done good and kind actions, but a coward never pardoned. » (JOHANN CHRISTOPH FRIEDRICH VON SCHILLER) 😉 😉 😉

    • 25 avril 2010 14 h 02 min

      Armand merci pour la citation, elle est bien jolie malgré la langue! 😉

  2. Sednah permalink
    25 avril 2010 9 h 50 min

    L’an dernier, j’ai mis fin à une amitié qui a duré vingt ans…alors je comprends ta peine, totalement.
    Je pense encore souvent à elle, mais contrairement à toi, je n’ai pas de regrets. Parce qu’avec le recul, je me suis rendue compte que c’était une amitié à sens unique et je ne l’avais juste pas vu avant.

    Mais les peines d’amitié sont pires que les peines d’amour…c’est ce que je crois…alors je t’envoie une pensée et un câlin!

    • 25 avril 2010 14 h 03 min

      Sednah, si tu n’as pas de regrets on peut conclure que c’est parce que tu as pris la bonne décision pour toi. Chapeau. Et merci!

  3. 25 avril 2010 10 h 14 min

    Il m’arrive exactement la même chose. Moi et ma meilleure amie des 20 dernières années se parlont plus depuis maintenant 6 mois. Par contre, je n’ai pas terminé notre relation pour rien…j’évite les détails ici. Oui je m’ennuie d’elle des fois et j’ai des bons souvenirs..mais la fin était trop bien expliqué pour que je veuille reprendre cette amitié…peut-etre un jour on va se recroiser, mais pour l’instant mieux pas. Je ne sais pas si elle attend une réponse de moi, je ne suis même pas certaine qu’elle comprends à 100% pourquoi j’ai terminé notre relation. Si c’est le cas, ça explique encore plus ma raison.

    Bonne chance et je te souhaite que vous vous recroisez au moins une fois soit pour repartir cette amitié ou du moins bien la finir.

    • 25 avril 2010 14 h 06 min

      Rousse, bien la finir oui, ça serait déjà ça. C’était aussi une amitié d’une vingtaine d’années, terminé en quelques mots mal alignés.

  4. 25 avril 2010 11 h 41 min

    Tu as énuméré toi-même les milles et une raisons qui font qu’elle n’a peut-être pas reçu cette lettre. Un appel! Une lettre, c’est moins pire qu’un e-mail mais je crois qu’un téléphone pour lui dire juste: Salut Jo! C’est moi, ta stupide amie fêlée! Je voulais juste te dire que pour moi aussi, tu vas être une chum pour la vie. Je t’aime, je m’ennuie, tu me manques. J’ai été conne, pardonnes-moi.

    Tu sais, les vrais amis, ça sait tout pardonner! xx

    • 25 avril 2010 14 h 08 min

      Newton, c’est exactement le conseil que je donnerais à quelqu’un qui me raconterait une telle histoire! Sauf que dans la vraie vie, je suis suuuper bonne pour conseiller les autres mais vraiment pas bonne pour appliquer mes propres conseils. Et puis j’ai peur. Peur qu’elle ne me repousse. Mais je vais y penser. 🙂

      • 25 avril 2010 17 h 02 min

        Oui mais si elle te repousses, ça va faire mal sur le coup mais tu seras fixée par la suite! Plus de questionnements et de « oui mais si… »
        😉

      • C1kdo permalink
        26 avril 2010 5 h 00 min

        J’allais t’écrire une phrase qui m’aide dans des moments comme celui que tu vis,  »ne pleure pas parce que c’est fini, souris parce-que ca a eu lieu » mais je me ravise.. en lisant cette réponse a Newton.

        Non, ne baisse pas les bras, parceque j’ai l’impression que tu désire vraiment renouer ton amitié que tu as maladroitement endommagé.

        Tu dis que tu as peur d’être repoussé….
        ca me rappelle une histoire de vendeur (que l’on apprend en formation de vente pour inciter les vendeurs a ‘closer’ une vente.)

        je ne la raconterais pas ici, car trop longue, mais, au final ca dit que tu ne dois pas avoir peur de demander…. car le pire qu’il peut arriver, c’est un status-quo et au mieux, tu vas avoir ce que tu désires. un pari qui coute peu, compte tenu de ce que tu as besoin,

        Bonne Chance Lafelee, ce sont ceux qui ne lache pas qui mérite notre amitié !

  5. 25 avril 2010 12 h 24 min

    « Je te souhaite une belle journée Jo. J’espère que tu vas bien. »

    C’était la plus belle finale que tu pouvais faire.

    Puis je comprends…. tellement…

  6. 25 avril 2010 12 h 43 min

    Une des raisons pourquoi j’ai pas d’amis… Mis à part mon chum Steve là! Yano lui c’est juste pour le cul…

    Sur une note plus sérieuse; car oui je peux être sérieux moi des fois!

    Je prendrais le commentaire de Newton et je l’appliquerais drette là!

    • 25 avril 2010 14 h 10 min

      Une des raisons aussi pourquoi j’ai de la misère à me faire des amis. Peur de décevoir ou d’être déçue.
      Yano, pour le cul? Si hot que ça?? 😉

      • 25 avril 2010 18 h 31 min

        Voilà un bel exemple de « Poser une question, c’est parfois aussi y répondre »!

        Excellent texte, la fêlée. Tu sais mettre les mots sur les émotions. Suffit de te pratiquer un ti peu pour de la parole aux actes! La peur, ça doit bien rentrer dans le bac à glaçon du frigo ça, non?

  7. 25 avril 2010 13 h 23 min

    tout comme Newton, vaut mieux passer pour imbécile que passer à coté. Insiste un peu puisque tu dis qu’elle le mérite.

    • 25 avril 2010 14 h 10 min

      Moukmouk, ma réponse à Drew et à Newton sera bonne ici aussi: j’ai peur!!!!! Mais je vais y penser.

  8. La Prose73 permalink*
    25 avril 2010 15 h 39 min

    Là, ma chère Fêlée que j’adore (nous sommes pareilles toutes les deux sur bien des points) tu prends ton téléphone, tu l’appelles dret là et tu laisse parler ton coeur. Nous savons toutes les deux la valeur qu’à ce genre d’amitié dans nos vies.

    Dis-toi bien qu’elle a surement dû vouloir faire la même chose que toi un million de fois mais en reposant l’appareil. Allez, go! Le pire que tu auras c’est un non…je crois que c’est mieux que des regrets ou des non-dits. Ça aura au moins le mérite d’être clair. xxx

  9. 25 avril 2010 17 h 05 min

    … et puis tu sais, elle veut p-ê que tu t’acharnes un peu, pour se sentir importante pour toi… une lettre c’est bien beau mais ça évite la confrontation; un appel, c’est déjà une étape de plus!

  10. Nelson permalink
    25 avril 2010 18 h 25 min

    en fin de semaine grâce à Facebook je suis aller diner avec un ami que j’avais perdu depuis 13 ans, ça faisait deux ans qu’il me cherchait. Ne désespère pas

  11. 25 avril 2010 18 h 35 min

    Je met $10 dans un pot commun pour celui qui convaincra la fêlée que la peur, c’est exclusivement pour sous le lit, quand il y a un monstre. Ou quand Drew y cherche son dildo, c’est selon.

  12. 25 avril 2010 20 h 04 min

    Je viens d’avoir confirmation, par une connaissance commune, que Jo n’est pas déménagée. Il y a donc de très bonnes chances qu’elle ait eu ma lettre…

    Rien pour me convaincre de téléphoner.

    Je vous remercie de vos encouragements, je vais les mettre dans une petite boite pour les jours gris, peut-être bien que je m’en servirai comme carburant… peut-être. Je vous le dirai entoucas.

  13. Hélène permalink
    26 avril 2010 9 h 35 min

    Moi aussi j’ai mis fin à une amitié il y a plusieurs années… et je l’ai regretté la seconde qui suivait mais par orgueil je n’ai pas fait les pas qu’il fallait pour réparer les pots cassés.

    Après 10 ans, je retrouve cette amie et je suis tellement heureuse mais les regrets de ne riena voir fait sont toujours présents.

    Si tu regrettes, niaise pas, téléphone-là elle mérite bien ça et si elle refuse de reprendre contact tu sauras au moins que tu peux en faire le deuil maintenant.

  14. 26 avril 2010 10 h 54 min

    La balle est dans son camp, alors. Le reste est une question de timing. Tu mets des mots sur une réalité que bien des gens ont vécu, mais c’est le genre d’histoire qu’on ne raconte pas. J’espère qu’il y aura une suite (et qu’elle sera heureuse ou au moins sereine).

  15. 27 avril 2010 9 h 11 min

    L’amitié c’est comme l’amour. Ça fait mal en christ des fois. C’est intense. Parfois plus que l’amour.

    Pis l’orgueil nous tient par la gorge des fois aussi. Il suffit juste d’un peu d’audace. D’un peu de courage. Pour franchir l’infranchissable, pour retrouver une amie.

    Mais la confiance ne se regagne pas en une seule seconde. Si tu lui montres que tu penses souvent à elle, même si elle ne répond pas c’est déjà une belle preuve d’amitié!

    J’attends encore moi aussi Mademoiselle I.

    Elle avait trop mal de me voir partir dans le 450. Elle a eu trop peur que je devienne une 450. Ça allait contre son gré de voir une urbaine ancrée comme moi la quitter pour la banlieue. Elle a préféré me quitter de que souffir.

    Depuis ce temps là j’ai une peine d’amitié.

    Mais j’espère encore qu’un jour elle saura laisser tomber son orgueuil…

  16. 4 mai 2010 18 h 07 min

    Je n’ai jamais eu qu’un seul ami, alors mettre fin à cette amitié (circa 1963) serait mettre fin à l’amitié. Mais je suis prêt à l’échanger contre une peinture à drôles de numéros ou une collection complète.

    l’hermétisme lurcharthurien

Trackbacks

  1. Un chum disparu « FrankyBgood: Mes mots de tête
  2. Noisette Sociale » Bilan d’une rupture amicale

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :