Skip to content

Wake up call liturgique

7 avril 2010
by

@Dieu, Jésus et Esprit, les boys, faut qu’on se parle.

Je sais bien, vous pouvez me reprocher bien des choses, dont entre autres de ne pas vous suivre assidûment depuis que j’ai été accepté dans votre famille, la journée où vous m’avez lavé le toupet sans savon.  De ne vous interpeller que lorsque survient dans ma vie un événement plate, comme ma séparation, le décès de ma grand-mère ou quand j’ai eu peur de perdre le contrôle du plat de bonbons. C’est clair, je ne suis pas le plus propre de vos ouailles et vous pourriez me taguer d’indiscipliné, d’égocentrique et même d’infidèle. Je ne prétends pas que les larmes que j’ai versées en regardant les retrouvailles de Claire Lamarche ont effacé toutes mes erreurs, mais vous pouvez quand même avouer que je me force pour être un meilleur être humain chaque jour.

De toute façon, c’est moi qui veux vous jaser, aujourd’hui. Lâchez-moi les baskets avec votre culpabilité et regardez un peu dans ce miroir que je vous tends.

Vous le savez (en fait, si vous n’êtes pas au courant, j’aimerais le savoir, ça remettrait notre relation en doute), vos représentants ne font pas toujours du bon boulot, ici bas. Je ne sais pas si c’est vous qui avez parlé trop vite ou si c’est eux qui vous ont mal compris, mais il y a clairement un décalage. À moins que ce soit comme ça que vous vouliez que ça fonctionne?

C’était voulu que les prêtres ne puissent avoir ni femme, ni enfants? C’est un de votre trilogie qui a pensé à que ce ne soit que des hommes qui puissent être dignes de casser l’ostie et de boire dans la coupe? Vous trouvez ça correct que tout le monde déserte votre royaume parce qu’il n’a pas su suivre l’évolution de la société? Ça ne vous gosse pas de voir qu’on transforme vos églises en salles de spectacles ou de bingo?

Un jour, lors des obsèques d’un de mes amis, décédé d’un virulent cancer, j’ai rencontré un de vos représentants. Il était gros, grand et parlait fort. Fort et bien. Il parlait de la vie comme nous la vivons. Dans le quotidien des jours qui se suivent et ne se rassemblent que trop. Quand il est venu à ma rencontre après la messe, il a su prendre les mots qui avaient mis un baume sur ma peine. Depuis ce jour, j’ai suivi son cheminement, de loin. Il a été sermonné pour ses paroles franches, son ton jugé non-conformiste et a du se battre pour continuer à être responsable d’une paroisse.

Pourtant, ce curé, Robert Jolicoeur, est le seul qui a su me transmettre l’espoir envers le catholicisme, au fil de toutes ces années. Au lieu de le tasser, vos représentants auraient eu avantage à l’écouter. Il aurait probablement su vous conseiller sur l’ouverture aux changements et sur l’acceptation des différences.

Si vous en êtes encore capable, je pense qu’il est temps pour vous d’apparaître au Pape, dès cette nuit, pour lui passer le message que ça doit changer. Pendant qu’il en est peut-être encore temps. Pour que nous puissions de nouveau croire qu’il y a une raison pour tout ça.

new-york-catholicisme_109

Publicités
35 commentaires leave one →
  1. Armand permalink
    7 avril 2010 11 h 17 min

    Cher Yano,
    Toutes les religions partent des mêmes postulats:
    – Dieu est bon
    – Dieu s’intéresse particulièrement aux humains
    – Dieu exige toutes sortes de contraintes, surtout sexuelles en échange d’un aller simple vers le paradis
    Il y a des choses incohérentes dans ces théories:
    – Comment dieu peut-il être bon mais créer toutes sortes de punitions héréditaires (pour des siècles et des siècles) à cause d’une histoire de pomme. Quand y aura-t-il prescription?
    – Pourquoi s’acharner sur les humains qui sont sensés avoir une âme (distinguer le bien du mal, par exemple) et pas sur les coquelicots ou les cloportes?
    – Pourquoi le mariage et les « fêtes » doivent-ils être célébrés dans des églises?
    – Vivre dans la pauvreté alors que le pape est probablement un des hommes les plus riches du monde?
    C’est donc trop compliqué pour mon esprit logique. J’ai tendance à croire à une arnaque sophistiquée…
    Amitiés

    • Yano permalink*
      7 avril 2010 12 h 47 min

      « C’est donc trop compliqué pour mon esprit logique. J’ai tendance à croire à une arnaque sophistiquée »

      J’ai le même esprit, quoiqu’un peu atrophié, qui me dit aussi qu’il est illogique qu’il n’y ait pas une source, le début de tout. Je ne dis pas que le catholicisme est la clé, mais c’est celle qui m’a été présentée. Je me permet donc de la questionner!

  2. Sednah permalink
    7 avril 2010 11 h 42 min

    Je suis dans la même veine que toi, celle de la non-croyance…
    Mais c’est vrai que Robert Jolicoeur est très intéressant à écouter, justement parce qu’il ne nous noie pas de remontrances, qu’il se met au niveau des gens.
    Bon billet!

    Et excellente illustration!

    • Yano permalink*
      7 avril 2010 12 h 48 min

      Je ne suis pas non-croyant, Sednah, je cherche juste quoi croire 😉

      • Sednah permalink
        7 avril 2010 17 h 15 min

        Ah bon, j’ai mal compris…sorry!

  3. Léa permalink
    7 avril 2010 11 h 45 min

    Amen !

    • Yano permalink*
      7 avril 2010 12 h 49 min

      Ben quin. En voilà une qui aurait fait une bonne curée!

      • Léa permalink
        7 avril 2010 17 h 13 min

        Ahhh oui ! Moi pis les soutanes tsé !

  4. 7 avril 2010 12 h 04 min

    WOW! Yano!!! ça là, c’est du blog!!!

  5. Armand permalink
    7 avril 2010 13 h 28 min

    Cher Yano,
    Evidemment, qu’il y a un début à tout.
    Mais, quand on ne comprend pas, on n’est pas forcément obligé de dire « C’est Dieu » (du moins, c’est ce que je pense).
    Sais-tu que c’est un chanoine belge (Georges Lemaître) qui a élaboré la théorie du « Big bang »?
    Le problème est le tout début de ce big bang (quand de la matière fut créée à partir d’une énorme concentration d’énergie) et ce que l’univers deviendra (va-t-il croitre indéfiniment ou pas)…
    Nous rejoignons alors, en philosophie, ce qu’on appelle les vraies questions (origine de l’homme, vie après la mort…) et les bonnes questions (que mange-t-on ce soir, va-t-il faire beau demain…).
    Un Nobel belge (Prigogine) a expliqué que s’il y avait une tendance au désordre (entropie qui augmente) dans un circuit fermé, il y avait au contraire une tendance à l’ordre dans un circuit ouvert. L’univers est un circuit ouvert… Ceci pourrait expliquer l’apparition de la vie et de molécules de plus en plus compliquées.
    Je te souhaite une bonne journée!
    Amitiés

    • 8 avril 2010 0 h 27 min

      Vous êtes une mine de renseignements, Armand! Merci du partage.

  6. Armand permalink
    7 avril 2010 13 h 30 min

    Erratum: il faut lire « milieu ouvert » et pas « circuit ouvert ».

  7. 7 avril 2010 16 h 05 min

    Les plus grands philosophes étaient croyants. Ils se posaient une foule de questions qui les amenaient à diverses théories sur la conception de l’univers, l’évolution, les sociétés, les gens ou une foule de diverses questionnements sans réponse à l’époque. Certains le sont demeurés.

    Beaucoup d’auteurs et d’artistes étaient ou sont agnostiques. Je crois que cela leur permet un côté mystique dans leur oeuvres le rendant plus facilement accessible.?!

    Victor Hugo (1802-1885) est né de parents athées, ce qui étaient plus que rare à l’époque. Suite à sa rencontre avec sa femme, sa vision du monde a changé. Il est devenu croyant, s’approchant du mysticisme.
    Devant les faits de l’Église, il est devenu hérétique sans pour autant renoncé à ses croyances. Il a dénoncé les lacunes et les travers de celle-ci avec véhémence. Il récriait les problèmes politiques et sociaux, de même que les inégalités chez les pauvres et les femmes.

    Son opposition à l’Église catholique l’a amené à défendre avec ferveur la libre pensée
    u fil des ans, il devient foncièrement anticlérical et dénonce avec force l’obscurantisme. Il est également un défenseur de la pensée libérale, progressiste et sociale.

    Je te suggère un jour, une de ses biographie. (Kosse-tu veux, j’ai étudié en littérature dans mon jeune temps…)

    Une des jolies phrases dites illustrant et résumant bien ton point:

    «L’athéisme dresse contre Dieu un procès-verbal de carence.»
    Victor Hugo

    • 8 avril 2010 0 h 30 min

      Je vais m’y plonger dès ma prochaine visite à la bibliothèque, tu m’as donné le goût d’en apprendre plus sur cet homme, merci 🙂

      • 8 avril 2010 8 h 16 min

        Et en complément – ou même en prémisse, je te suggère Le roman de Sophie Trébuchet. L’histoire de la mère de Victor Hugo, ça permet aussi de bien comprendre le personnage ensuite. 🙂 (ouan moi aussi j’ai étudié en littérature dans mon jeune temps… ;))

        • 8 avril 2010 13 h 35 min

          On peu pas la sortir de nous, c’est partie intégrante. Bonne lecture alors. Heureuse d’avoir suscité l’intérêt.

          • 8 avril 2010 13 h 36 min

            erratum: On ne peut pas… et non on peu pas. ark!

          • 8 avril 2010 14 h 02 min

            Merci, les littératuriennes 😀

  8. 7 avril 2010 17 h 25 min

    Le problème avec toutes les religions sans exception, c’est que c’est l’être humain qui a le pouvoir qui interprète et émet des règles pour les autres.
    Le pouvoir de persuader, le pouvoir de l’argent, le pouvoir du sang, le pouvoir du sexe masculin même.
    C’est à se demander de qui est le plus fort entre le Bien et le Mal…

    Beau billet Yano!
    🙂

  9. LaProse73 permalink*
    7 avril 2010 17 h 31 min

    Moi je pense que plus tu remonte la chaîne moins il y a de croyance réelle…donc…

  10. 8 avril 2010 0 h 32 min

    Je ne comprend pas ce que tu veux dire. Le Pape ne serait pas un vrai croyant ?

  11. 8 avril 2010 8 h 22 min

    Je suis curieuse face aux religions, mais pas croyante d’une doctrine en particulier. Je préfère les philosophies, ça laisse plus de liberté.
    J’ai rencontré à quelques reprises un moine catholique québécois qui vit en Californie. Une perle ce monsieur, avec qui j’ai correspondu (papier là!) pendant quelques années. Jamais il n’a essayé de me « convertir » mais jamais il n’a jugé le fait que je ne partageais pas toutes ses croyances. Ils sont peu nombreux comme ça, shit même ma mère me juge de ne pas aimer son Djesusse comme elle l’aime.
    Si tu es curieux, fouille du côté des Baha’ï, c’est intéressant comme philosophie. Mais encore là, ça n’a pas été assez pour me convertir. 😉
    Je pense que je suis boudhiste dans l’âme, beaucoup plus que catholique.

    • 8 avril 2010 13 h 51 min

      Moi aussi, j’aime bien la philosophie bouddhiste. Mais y a encore un paquet de divinités à douze bras qui font des miracles. Je comprends mal le besoin de se référer à toutes sortes de mysticités. En tout cas…j,aime faire des lectures sur le sujet et pourtant, je suis complètement athée. Je vous suggère fortement un livre que j’ai lut à quelques reprises: «L’homme qui devint Dieu» de Gérald Messadier. Il donne une perspective sur la vie de Jésus comme étant un humain plutôt qu’une divinité. C’est tellement, tellement un bon livre. Je crois qu’il devrait être lu par le plus de gens possibles. Ça parle entre autres, des distinctions à faire entre lui et ses actes vs ce que l’Église en a fait… Je cours le rechercher à la biblio. Encore! Ça fait trop longtemps.

      Aussi. «Traité d’athéologie» de Michel Onfrey et «Musulmane mais libre» d’Irshad Manji et «Bouddha, histoire d’une illumination» de Deepak Chopra. Trois excellents livres.

      Je pense que les plus grands athés ont un intérêt marqué pour ce côté humain(ou divin) qu’ils ne comprennent pas. En tout cas, moi, vu la longueur du commentaire!

      • 8 avril 2010 14 h 03 min

        Note à moi-même: Prendre un gros sac à dos pour aller à la bibliothèque.

        • 9 avril 2010 12 h 33 min

          Sérieux, j’espère que tu vas nous revenir là-dessus. C’est intéressant ton point de vue…

  12. 12 avril 2010 11 h 01 min

    Ouhla, chouette billet, chouette débat dans les coms…
    Pour une non-croyante comme moi, ça laisse interrogative…
    C’est toujours aussi bien de te lire, Yano…

  13. BeachBoy permalink
    14 avril 2010 8 h 55 min

    Moi j’veux une messe de meme: http://www.youtube.com/watch?v=q1uZj7OujvU
    (en passant la musique est ajoutée mais les images sont vraies!!)

  14. 23 juillet 2010 16 h 05 min

    Les évêques… le pape… les cardinaux… On voit bien qu’ils ne mettent jamais les pieds dans les églises des villages ou en région. Sinon, ils n’auraient d’autre choix que de s’adapter aux réalités qui nous entourent.

    Tsé, c’est comme excommunier le médecin qui a avorté la jeune fille enceinte en danger de mort si elle menait sa grossesse à terme. Dieu est bon, Dieu pardonne même les pires péchés… Ah oui, c’est vrai, Dieu a dit que la protection de la vie était exclue de son discours…

    -_-

Trackbacks

  1. Tweets that mention Wake up call liturgique « Les Non blogueurs -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :