Skip to content

Espèces de « BitcheSSS »

25 mars 2010

Je suis en beau Joualvert…J’ai déjà raconté que j’ai quelques difficultés à faire confiance aux autres femmes…Avec raison. Hé oui, désolée à toutes mais je viens d’avoir une autre confirmation que les filles ont une forte tendance à être « Bitch » entre elles et ça m’écoeure royalement.

J’aimerais bien comprendre pourquoi les femmes se sentent généralement obligées de rabaisser les autres autour d’elles pour se faire valoir un peu plus.

Pourquoi, moi en tant que fille, je suis différente ? M’a-ton coupé un membre à ma naissance à mon insu ?  Shit !

Ai-je un pourcentage trop élevé de testostérone ? Je ne parle pas dans le dos des gens, je ne fais pas de bassesses pour arriver à mes fins…Je suis définitivement un gars !?!

C’est grave ! Quand on commence à regarder silencieusement une fille à l’œuvre dans un bureau, on se rend vite compte des dégâts qu’elle causera avec sa bouche. Non mais quel pouvoir ! Elle fait le ménage rapidement dans le personnel et on remarque également que quelques semblables se collent à elle tel un essaim d’abeilles. Elles se mettent au boulot de la méchanceté. Et vlan dans les dents les collègues! Avec comme prime le « tettage de boss » où elles excellent.

Je suis certaine que dans chaque bureau il y a une représentante de cette Académie Miss Bitch. Dans le vôtre, le mien, partout !…Elles se multiplient à une vitesse folle. Expansion territoriale à loisir.

Je me demande ce qui peu bien rendre ces dames si frustrées ? Le résultat de l’affreux reflet de leur image dans le miroir le matin ? Le manque de sexe ? Les gars, faites quelque chose ! Aidez-nous à anéantir cet empire! Grrr…

La Prose

Publicités
12 commentaires leave one →
  1. Armand permalink
    25 mars 2010 9 h 04 min

    Chère Laprose,
    Dans les bureaux, il y a toutes sortes de personnes au travail.
    Certaines sont bien scolarisées (cela se voit à leur façon d’écrire, par exemple), tandis que d’autres n’ont pour talent que leur physique.
    Bien entendu, les « petits chefs » de bureaux s’en rendent compte et exploitent la situation pour jouer les jeunes femmes les unes contre les autres, voire en profiter pour obtenir des avantages…
    La défense des employées de bureau devrait être leur compétence.
    Mais ce n’est pas la méthode généralement choisie… du moins en Europe.
    Je trouve que travailler en groupe dans un bureau paysager, c’est favoriser la médiocrité et les petites luttes d’influence. J’ai toujours préféré la solitude: Mes résultats personnels (applications originales de procédés techniques) m’ont permis d’obtenir la (petite) reconnaissance du monde scientifique auquel j’estimais avoir droit avant de prendre ma retraite.
    Amitiés
    P.S. Un professeur, incapable d’accorder correctement un participe passé dans ses textes, ne sera jamais très crédible! 🙂

  2. LaProse permalink*
    25 mars 2010 10 h 09 min

    Ouais,….c’était le bon côté d’être travailleur autonome…j’avais oublié cet aspect du travail. Contente de voir que c’est partout pareil 😉

  3. joel permalink
    25 mars 2010 12 h 05 min

    La bitcherie est vraiment chiante aussi dans un cercle d’ amies. Surtout lorsqu’ il parlent d’ un mec, ou d’ un copain d’ entre elles.
    **avertisement**
    toujours être en bon terme avec les amies de ta blonde, si tu tiens a tes couilles !

    • LaProse permalink*
      25 mars 2010 12 h 43 min

      Ouais. Tu vois? encore des filles!

  4. 25 mars 2010 15 h 44 min

    Ta raison en un sens, du fait que les femmes sont bitch. Les gars aussi, autant. Dans un milieu de gars,tu le constaterais rapidement. Tu liras mon billet pour la patie en moi qui est en désaccord.
    ;«0
    http://lachutedelapomme.blogspot.com/2010/02/les-femmes-qui-naiment-pas-les-femmes.html

    • LaProse permalink*
      25 mars 2010 21 h 04 min

      Super et si exact ton billet….c’est tout moi 😉

  5. 25 mars 2010 16 h 58 min

    On en a deux que j’ai assez vite spottées à l’école…

    D’après ce que j’ai pu constater, c’est du gros manque de confiance en soi doublé du syndrome de piler sur la tête du monde pour mieux se remonter.

    Faut jouer deux-trois coups de plus qu’eux sur l’échiquier de la vie question de leur calmer les ardeurs.

    Maintenant, les deux bitchs de l’école sont rendus des vrais joke. Mais ça m’a quand même pris 2 ans

    • LaProse permalink*
      25 mars 2010 21 h 04 min

      Ok, je vais prendre le taureau par les cornes !

  6. 25 mars 2010 23 h 16 min

    L’ignorance est la meilleure arme. Particulièrement si elle est sincère et sentie. La quantité de monde qui tombe dans le piège (hommes compris) de la bitcherie fait peur parce que ça vient souvent d’un énorme manque d’amour-propre doublé d’une vie somme toute minable. Faut pas leur laisser de la place dans notre vie à ceux-là. Ni dans notre tête. Ce serait trop d’honneur.

  7. 26 mars 2010 15 h 02 min

    Ou sinon… on peut toujours péter leur pneus de char. Juste à le dire tsé. 😉

    • Drew permalink
      26 mars 2010 15 h 19 min

      Moi j’prends le pneu de secours!!! It’s MINE!!!

  8. LaProse permalink*
    27 mars 2010 12 h 00 min

    Ha, ha …merci à tous. Disons que j’ai refusé de la remplacer hier soir avec sec merci….petite revange personelle… 😉 et je ne travaillerai plus là….

    Je sais que d’autres déléguées passeront alors j’attendrai de crever les pneus de la prochaine!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :