Skip to content

L’espace vital

17 février 2010

Autour de moi il y a une bulle imaginaire. Peu importe la personne qui croise mon chemin, inconsciemment un examen automatique démarre et parfois il m’arrive d’y laisser entrer quelques personnes pour un « examen approfondi ».

Il faut respecter cette bulle sacrée sinon c’est l’éjection immédiate. Les conditions d’admission sont très strictes : le respect, l’honnêteté, l’humour, la justice, l’équilibre mental.

Je déteste me faire envahir par les mangeurs d’énergie. Ceux qui ne respecte pas mes besoins de réclusions, mon indépendance. Ceux qui tentent de briser ce pare-feu de protection personnelle multicolore à grands coups de méchanceté, d’avarice et d’hypocrisie.

Je sélectionne minutieusement tous ceux qui viendront graviter en son intérieur. Je m’entoure de la « crème de la crème » même s’il m’est arrivé plusieurs fois de me tromper.

Ces quelques âmes savamment choisies qui évoluent dans ma bulle bénéficient de ma bonté, de ma sollicitude, de ma générosité sans bornes, de mon honnêteté bref, de mon amitié sincère.

Elles sont peu nombreuses mais elles sont toute ma vie…

La Prose

Publicités
9 commentaires leave one →
  1. 17 février 2010 10 h 34 min

    J’adhère parfaitement à ça. Dewors ceuzent qui puzent. Pour la protection, oui, et aussi, dans mon cas, du je-m’en-foutisme assumé.

  2. 17 février 2010 14 h 25 min

    « même s’il m’est arrivé plusieurs fois de me tromper. » Voilà. Et à chaque fois qu’on se trompe on se dit Fuck, je vais faire encore plus de screening la prochaine fois.

    L’équilibre mental c’est dans tes critères?? I’m so screwed!!! 😉

    • LaProse permalink*
      17 février 2010 22 h 01 min

      hahaha, tsé c’est pas tout le monde qui sont censés!!

  3. Yves permalink
    17 février 2010 15 h 22 min

    Vous faites bien parce que c’est vraiment le seul moyen de vivre confortablement et ainsi être en mesure de rendre tout l’amour que vous recevez.
    La vie est trop courte pour qu’on la gâche en perdant notre temps avec des individus qui nous sont nuisibles.

    • LaProse permalink*
      17 février 2010 22 h 06 min

      Exactement ce que je me dis…

  4. Léa permalink
    17 février 2010 16 h 28 min

    Amen !

  5. 17 février 2010 16 h 45 min

    Tu fais de l’excellent boulot, tout comme Léa l’avait fait sur mon ancien blogue « Un taxi sur la Rive-Sud », toujours en ligne mais inactif depuis que je suis avec Emgee. Lâches pas !

  6. 17 février 2010 16 h 47 min

    Bon, apparemment que j’ai pas commenté au bon endroit… Désolé !

    • LaProse permalink*
      17 février 2010 22 h 02 min

      ha…triste ça m’aurait fait plaisir aussi 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :